Témoignages


Me Frédéric Bérard
Docteur en droit l’université McGill, essayiste, chroniqueur et conférencier TED

“L’affaire Khadr témoigne d’un irrespect total des libertés civiles et, ultimement, de l’Etat de droit. Une claire arrogance gouvernementale, jumelée à une complaisance médiatique certaine, ont provoqué cette triste histoire. Puissions-nous tirer, en tant que société fondée sur le constitutionnalisme, toute leçon permettant d’éviter, dans le futur, de nouveaux dérapages du même type. Il en va simultanément de la bonne santé de nos démocraties et État de droit.


Noam Chomsky
Professeur émérite du Massachusetts Institute of Technology, linguiste, auteur, intellectuel engagé

« L’emprisonnement d’Omar Khadr et le traitement inhumain qu’il a subi constituent un scandale depuis le tout début, qui a mené à un simulacre de procès, puis à sa détention.  Il faut mettre fin à ce crime une fois pour toutes par des excuses sincères et une compensation financière à Omar Khadr. J’espère que toute l’histoire d’Omar sera écrite, non seulement par respect pour Omar, mais aussi par souci de lever le voile sur l’absolue barbarie de notre culture, qui s’est exprimée à la fois dans les actes monstrueux du gouvernement américain et dans la lâcheté sans borne du Canada ainsi que dans le fait que si peu de personnes qui s’y sont opposées. »


Donald Grayston​
Ph. D., directeur retraité de l’Institut des sciences sociales de l’Université Simon Fraser et prêtre retraité du diocèse anglican de New Westminster, en Colombie-Britannique

« Comme Canadien, j’ai honte de la façon dont mon pays a traité Omar Khadr, envoyé en zone de guerre contre son gré, tiré à bout portant par des soldats américains avides de vengeance, emprisonné et torturé à Guantánamo, remis en liberté contre la volonté de son propre gouvernement et totalement ignoré par ce même gouvernement qui lui doit compensation pour toutes ses années perdues. Omar Khadr a fait preuve de grâce et de dignité. Il mérite des excuses immédiates et une compensation financière lui permettant de tourner la page sur son passé. L’honneur de notre nation est en cause dans ce dossier. Faisons amende honorable sans plus tarder. »


Nancy Huston
Romancière canadienne

« L’histoire d’Omar Khadr est une de celles qui m’ont profondément bouleversée. (…)

Nous apprenons à nos enfants à s’excuser quand ils commettent des fautes qui nuisent à d’autres, mais il semble que nous ne puissions exiger de nos systèmes politique et judiciaire qu’ils respectent les mêmes principes moraux.

La belle lumière sur le visage d’Omar Khadr est un miracle. Je ne sais pas d’où viennent cette intelligence et cette compassion qui brillent dans son regard. Il est toutefois évident que l’énergie qui habite ce jeune homme serait bien plus utile à d’autres fins que des batailles juridiques qui n’en finissent plus pour faire enfin reconnaître son innocence.

On ne pourra jamais effacer tout le mal qui a été fait à Omar Khadr. Par contre, nous pouvons aider cet homme hors de l’ordinaire à avoir l’avenir qu’il mérite. »


Stephen Lewis
Co-fondateur et président du conseil de la Fondation Stephen Lewis, professeur distingué à l’Université Ryerson, professeur en pratiques de gouvernance mondiale à l’Institut d’étude du développement international de l’Université McGill, ancien envoyé spécial de l’ONU pour le VIH/sida en Afrique, ancien ambassadeur du Canada aux États-Unis.​


Monia Mazigh
Ph. D, auteure, romancière, militante pour les droits de la personne

« L’histoire d’Omar Khadr m’habite encore personnellement. Je n’en reviens toujours pas de la façon dont le Canada a traité Omar pendant toutes ces années. »


Anna Perera
Auteure de Guantanamo Boy (Puffin 2009) Londres

« J’ai suivi le cas d’Omar Khadr avec une horreur croissante devant l’abandon des libertés civiles qui auraient dû le protéger en raison de son âge, l’illégalité de son emprisonnement et les traumatismes qu’il a subis. J’espère qu’il obtiendra réparation, pour qu’un cas semblable ne se reproduise jamais. »

Monique Proulx
Écrivaine

« Il y a un moment où l’immobilisme devient un crime. Ce moment  est atteint. »


Geneviève Rochette
Comédienne

« Cher Omar, je souhaite de tout coeur que tu puisses rompre avec ce passé douloureux auquel une saga judiciaire te ramène constamment afin de te permettre, un temps soit peu de vivre en paix.

Je prie donc le Gouvernement canadien de poser un geste concret pour dédommager son citoyen Omar Khadr et redonner confiance à l’ensemble de ses citoyens, en notre État de droit. »


Michel Tremblay
Écrivain

« Avions-nous vraiment besoin d’un exemple, d’un coupable, d’un bouc émissaire? Avions-nous besoin de nous venger sur une seule personne, presque un enfant en plus? Cette histoire est honteuse, injuste et absurde depuis le début. Une autre preuve que la vraie démocratie est morte. »


Adel Safty
Auteur, ​ancien chef de mission à l’ONU, président de divers congrès de l’ONU sur le leadersip, créateur de la première chaire UNESCO sur le leadership

« L’histoire d’Omar Khadr est un exemple choquant d’accrocs systématiques à l’État de droit, un des piliers de la démocratie. Un juge américain a déclaré que les « preuves » obtenues pendant un interrogatoire étaient admissibles en Cour, ouvrant ainsi la porte aux aveux obtenus sous la torture ou à la suite de traitements cruels et inhumains. Une vraie parodie du système judiciaire des pays démocratiques et des mesures visant à protéger les droits des accusés. Encore plus honteux, après tout ce temps, le Canada refuse de reconnaître qu’il a sacrifié un citoyen vulnérable, plus précisément un enfant, en l’abandonnant à l’horreur de Guantánamo. Et tout ça pour permettre aux États-Unis d’atteindre leurs objectifs dans leur guerre contre le terrorisme. »


Roger Waters
Chanteur du groupe Pink Floyd, co-fondateur de la campagne Close Guantanamo


Espoir et patience – Mme Béatrice Vaugrante

Espoir et patience

De la patience et de la détermination, ce sont bien deux qualités viscérales pour défendre les droits humains. Faire avancer le droit quand la tendance est au recul, dénoncer des violations, les dénoncer encore et encore, dans le vide parfois, m’apprends, à coups de rage, de sauts de joie, de moments de tristesse, qu’il faut que je reste patiente et déterminée.

Le dossier Omar Khadr est celui qui nous a demandé, demande et demandera encore des doses massives de ces deux qualités. Jusqu’alors, elles furent assombries par beaucoup de rage et de tristesse pendant toutes ces années. Mais je contemple devant moi le bouchon de la bouteille de mousseux que mon équipe a ouverte pour la libération sous conditions d’Omar Khadr, et comme le dit si bien Mahmoud Darwich, je suis atteinte de cette incurable maladie, l’espoir.

De par sa durée, de par l’ampleur, la gravité, la multitude des violations de droits à son égard, de par l’acharnement de son gouvernement à vouloir le couler, le dossier Omar Khadr reste emblématique de cette « guerre au terrorisme » dont les effets pas si collatéraux brisent des vies, des futurs, des parcours et nos sociétés. Le fonds semble sans limites à vouloir aller si bas dans cette spirale absurde et mondiale d’États dits de droits voulant combattre la terreur à coups de hache dans ces mêmes principes de droits.

Enfant-soldat, détention longue et arbitraire, torture et mauvais traitements, procès inéquitable, discrimination, … nous les avons documentés. Kiosques, marches, manifestations, marathons d’écriture, conférences, pétitions dans la rue et au bout d’un clic, rencontres d’élus, artistes engagés, nous y avons vu. Insultes et préjugés, nous y avons gouté aussi.

Restons patients et déterminés.

Je me crée une carapace, avec des plans d’action, des prises de parole, du langage juridique dénonçant le gouvernement, les préjugés, …

Et un soir de première, la compassion prends le dessus et cisaille la carapace. Je regarde du fond de la salle dans le noir le film de Patricio Henriquez. Je suis saisie, sans voix, la gorge est nouée. Omar se fait interroger, ses réponses ne plaisent pas, il souffre de ses blessures, il est en boule dans une petite pièce nue, blafarde, sans fenêtres, des caméras filment, les interrogateurs prennent une pause et sortent. Il pleure. Il appelle sa mère. Yummi… Yummi…

De la patience et de la détermination, il en aura fallu à Omar Khadr, puisées de sa force de caractère que l’on commence à peine à découvrir. Lui semble avoir appris beaucoup sur lui. Et nous, qu’apprendrons-nous de nous? Avec l’espoir, toujours lui, qu’on puisse apprendre.

Béatrice Vaugrante,
Directrice générale de la section d’Amnistie international Canada francophone
17 octobre 2015

Témoignage de Mourad Benchellali, ex-détenu de Guantanamo
Quand on passe par l’enfer de Guantanamo, on n’en sort jamais complètement… On a du mal à faire confiance aux gens, à se faire confiance et à faire confiance à la vie.

On est réveillé par des cauchemars, notre corps fait de drôles de trucs. On a besoin d’en parler, d’en parler aux gens, mais on ne veut embêter personne avec nos histoires.

Les gens sont gentils et nous disent : « Il faut oublier le passé et aller de l’avant ! ». Moi, j’ai déjà réalisé que ce n’était pas possible et que ça ne servirait à rien d’essayer. Je ne veux pas oublier ce qui m’est arrivé, mais plutôt vivre avec et en faire quelque chose de positif.

Pourtant, au camp américain, je n’y ai passé « que » deux ans et demi. Ben oui ! En comparaison d’Omar, ce n’est pas beaucoup finalement ! La première fois que je l’ai croisé, c’était au « Block kilo ». Moi qui n’avais que 20 ans à l’époque, je vois un enfant en face de moi.

En plus de son apparence de jeune garçon pas très costaud, Omar est timide et peu bavard. Bref, il ne donne pas l’impression de mériter le traitement qui lui est réservé ! Pourquoi ces interrogatoires incessants ? Pourquoi est-ce qu’on l’empêche de dormir ? Pourquoi est-il en isolement ? Ces questions lancinantes qui traversent les grilles de nos cages d’acier et qui n’ont pas fini de tourner entre les codétenus.

J’espère aujourd’hui qu’on va le laisser tranquille et l’aider à sortir de la nostalgie de ces années perdues. Qu’il aura droit lui aussi, comme moi, à cette deuxième chance. Comme le dit le poème :

« Le temps ne dira rien, sauf « Je t’avais prévenu, Le temps seul sait le prix que nous devons payer, Et si je pouvais te le dire, je le ferais ».

Mourad Benchellali, 22 octobre 2015

http://www.pouromarkhadr.com/detainees-in-despair-by-mourad-benchellali/

Messages des supporters d'Omar

Vous faites un travail remarquable, essentiel. Merci de me tenir au courant de vos actions pour une éventuelle future participation. Florence C.

Je crois qu’il est important qu’on tel groupe existe pour dénoncer une telle injustice. France L.

Je suis curé de paroisse et je sensibilise ma communauté à cette grave injustice faite à ce jeune. J’ai été touché par le documentaire de RDI et je veux m’y impliquer au nom de la justice. Michel B.

Je suis très touchée par le destin de vie d’Omar…je voudrais l’aider… je suis professeur de français en Belgique. J’aimerais sensibiliser mes élèves à son histoire. .. merci de m’accepter parmi vous…c’est très important pour moi…je vous remercie de tout cœur… bien à vous… mes amitiés à Omar. Caroline G.

Félicitations pour votre initiative! Pauline F.

Ce n’était qu’un enfant… Nancy L.

Je tiens à soutenir vos actions pour Omar Khadr. Je trouve vraiment inhumain le traitement qu’il a subi et l’attitude du gouvernement canadien me déçoit beaucoup. J’espère qu’il pourra s’épanouir le plus possible dans les prochaines années et recouvrer une liberté complète. Je lui souhaite aussi de réaliser ses rêves. Isabelle D.

Mr. Kadhr, je tiens à vous exprimer mon soutien dans cette difficile situation que vous vivez depuis des années. En me joignant au groupe « PourOmarKadhr.com », je veux exprimer combien je réprouve l’attitude du gouvernement canadien à votre égard. J’admire le courage dont vous avez fait preuve jusqu’à maintenant, et je vous invite à rester sur la vie pacifique, rationnelle et engagée que vous avez prise jusqu’à maintenant. Je vous salue, vous, votre avocat, et tous les gens qui ont cru en vous. Cordialement. André F.

Pardonne-nous. Nous sommes désolés des actions de notre gouvernement. Michel R.

Très belle présentation ce soir à Tout le monde en parle. J’ai compris des choses. Merci Irene L.

Le traitement d’Omar Khadr par notre gouvernement est une honte. Bravo de nous donner un véhicule pour aider sa cause et son avocat. Me Edney redonne confiance en l’être humain. Chantal F.

Pour moi c’est un enfant soldat. Louis T.

I never understood why the Canadien governement let you down. You deserve to live a normal Life now. Don’t give up! Martine P.

Quelle histoire que celle de ce jeune adolescent impliqué dans un conflit qu’il n’a jamais choisi… Il a une force, une résilience exceptionnelle… Mais ce qui me réconforte dans ce monde où sévissent les guerres et ses atrocités, c’est bien les hommes comme Me Denys et les femmes qui s’impliquent pour défendre la vérité, la justice ainsi que le respect de l’humanité… BRAVO et MERCI à vous tous! Chantal M.

Bonjour, merci de nous transmettre ces valeurs de résilience et de persévérance pour obtenir justice. J’aimerais assister à la conférence de Mr Dennis Edney le 21 octobre à la Faculté de droit de l’université McGill. Vous nous rendez une fierté qui nous faisait défaut, Hélène L.

Good luck, Mr. Khadr and Mr. Edney. You are not alone. Satyam eva jayate – Truth alone triumphs. Wadi B.

Je te souhaite d’être heureux, Omar. Francine B.

Félicitations et merci d’une telle initiative. Je ferai suivre un soutien financier. J’ai été et suis encore dégoûtée de la non-intervention de M. Harper, de l’utilisation politique à outrance qu’il a faite d’Omar Khadr au détriment de la défense de ses droits.   Je suis heureuse d’apporter ma petite contribution. Je souhaite que l’expression de cette solidarité soit un baume pour ce jeune homme et un témoignage que nous croyons en lui.   Je suis touchée et émue par la vie inhumaine qu’il a traversée et par son désir de se réaliser. Il fera un excellent ambulancier! Chapeau aux 2 avocats qui l’ont soutenu sans relâche ainsi qu’à la famille qui héberge Omar! Louise L.

Bonne suite dans ce projet très noble! Étienne F.

Bonjour et félicitations pour cette initiative! Je suis abonnée à freeomarkhadrnow.ca et viens tout juste de découvrir (par le biais de l’émission Tout le monde en parle) votre site officiel de campagne pour Omar Khadr. Dans l’éventualité où vous auriez besoin de bénévoles, n’hésitez pas à me contacter, je serais très honorée de pouvoir contribuer à appuyer cette campagne. Christine A.

Merci pour le poème collectif. J’aurais aimé l’entendre à TLMEP … Armande S.

La cause d’Omar Kadhr m’interpelle depuis longtemps. Harper est son bourreau. J’espère que la liberté, l’amour et la dignité accompagneront les prochaines années de votre vie, Omar. Suzanne L.

Tellement désolée de ce qui lui est arrivé. Je donne mon appuie dans vos démarche pour faire libérer Omar Khadr. Francine L.

Pour retrouver l’enfant perdu à l’intérieur de celui qui est maintenant un homme…. Madeleine F.

Merci de vous occuper de M. khadr. Cela ne remplace pas l’injustice mais…. France S.

Je suis désolée si je n’ai pas pris plus de temps pour m’intéresser à votre sort depuis toutes ces années. L’actualité nous catapulte d’images de violence et de conflits. Il y a longtemps que j’en suis saturée et que j’ai pris l’habitude de me détacher de tout ça, pour me préserver. C’est ce que font la majorité des gens, je crois. Les médias nous en montrent trop, tout en nous expliquant trop peu ou trop mal. Mon revenu ne me permet pas de faire un donc, même minime. Mais je vous écris. Tant de défis vous attendent au cours des prochaines années. Je vous souhaite simplement d’être habité par la paix, l’amour et la douceur pour les années à venir. Marie G

Je soutiens à 100% votre démarche à laquelle je me joins avec humilité. Merci pour les poèmes, un geste touchant pour Omar. Gisèle Eva C.

Il me semble que seul un grand amour pourrait permettre à Omar de trouver une juste consolation. Puisse-t-il le trouver. C’est la grâce que je luis souhaite. Et je nous souhaite le courage de libérer intégralement cet homme et de lui présenter nos excuses accompagnées d’assez d’argent pour qu’il puisse se faire une vie en toute légitimité. Marie-Anne R.

Bonne chance et félicitations pour votre implication! Louise B.

J’ajoute mon texte à Omar. Depuis le début, mon cœur de mère saigne. J’éprouvais une telle tristesse et une telle honte devant les extraits vidéo de ton interrogatoire terrible où des représentants canadiens te manipulaient honteusement. Et tes conditions de détention, inimaginables. Pour un jeune de 15 ans!!! Et puis tu as enfin recouvert une partie de ta liberté et en entrevue tu es apparu avec toute ta candeur! Quelle grande leçon d’humanité!!! Mais tu as maintenant à te battre sur le plan privé pour récupérer toutes ces expériences qui t’ont filé entre les doigts et que tu dois maintenant construire avec ce trou béant derrière toi… Mais tu es vraiment une personne d’exception et tu découvres enfin maintenant ce courant de sympathie des personnes de l’ombre comme moi… Bravo aux équipes de For Omar Khadr et Pour Omar Khadr!!! Lorraine D.

Bonjour, Je suis un peu gauche pour m’exprimer, surtout dans un cas aussi difficile et honteux. J’ai donné peu, dans ma situation je ne peux faire mieux, mais à ce qu’Omar Khadr a enduré, c’est bien peu. J’ai honte de nos gouvernants, pour nous tous qui n’avons rien fait et qui n’avons pas demandé à nos candidats à l’élection fédérale: ce qu’ils comptaient faire pour Omar Khadr, pour aider ceux qui sont toujours emprisonnés, et pour éviter que cela ne se reproduise. Jacques S.

Je mets à la poste dans 2 heures un chèque pour apporter mon soutien. J’aimerais que vous fassiez savoir à Me Dennis Edney toute mon admiration. Il est un des Canadiens que j’admire le plus. Toutes mes félicitations pour votre belle initiative. André J.

My life partner and I watched « Tout le monde en parle » this past Sunday, and we have followed the tragic story of Omar Khadr since his arrest. We have sent you a small contribution since we approach the end of the year of our sharing budget. However, in 2016 we will send a larger contribution because we admire both you, Me Dennis Edney and Omar Khadr, and appreciate all you and your wife have done and continue to do to assure a LIFE of happiness for Omar. Sincerely yours, Marilyn H. and Jean-Luc H.

Bravo pour cette initiative. Nous nous devons de faire une différence. Jeannette R.

Bravo pour votre mouvement pour aider cet homme qui personnifie si bien, les nombreuses injustices sur notre planète… Heureusement, il y a l’espoir et des mouvements comme le vôtre qui font une différence. Bonne chance dans cette quête! Maryse L.

Bravo pour cette initiative tellement importante! Gilles S.

Bonne Chance dans vos démarches! Joane Lise L.

J’ai vu tous (ou presque) les entrevues au sujet de M. Khadr et je suis convaincu qu’il n’a pas fait ce dont on l’accuse. J’en ai marre de la position du gouvernement canadien comme souligné par Me Edney , le brillant avocat de M. Khadr. Compte tenu de ce qu’il a vécu, j’ai été très impressionné par la personnalité de M. Khadr, sa franchise et j’espère que ses ambitions de carrière se réalisent. M. Khadr est chanceux d’avoir un avocat si brillant tel M. Edney. Je leur souhaite bonne chance. Jean-Claude D.

Je ne suis pas à l’écoute des nouvelles … je suis tombée par hasard sur internet de la situation de M.khadr … tout ce qui peut être lu ou visionné je l’ai lu et regarder. Je doute que ce message se rendra à lui mais que de courage il a … J’ai ressenti une telle tristesse et de de profonde peine face à cette situation affreuse et surtout de la négligence et méchanceté de Harper c’est dégoûtant qu’il n’ait rien fait. Je lui souhaite une belle vie remplie d’amour et de calme.  Il dégage sérénité et profondeur une qualité que bien non pas… De tout mon coeur. Emmanuelle 😊

I have been so impressed over the years by Omar Khadr and his champion, Dennis Edney. Also appalled by treatment meted out by Harper et al. Hopefully better times ahead with the Liberals. We shall see. Myrtle N.

Le sourire et le regard d’Omar me donnent envie de croire en l’humain, en ce qu’il a de plus, beau, de plus fort, de plus pur. Je suis derrière lui, avec vous tous, contre cette innommable injustice. Merci de faire front commun contre l’ignoble, l’inimaginable, le sombre. Merci de faire front commun pour l’enfance, la lumière, l’humanité. Laurence P.L.

Je suis révoltée par ce qui est arrivé, et arrive encore, à Omar Khadr. En tant que québécoise et canadienne, je veux faire ma part pour réparer cette flagrante injustice. C’est pourquoi j’envoie aujourd’hui un chèque pour soutenir sa cause. Manon P.

Solidarité mon frère. François V.

Bon courage Omar, continuez votre travail Maitre Dennis. Il faut espérer que le droit et la vraie justice donneront un jour des résultats concrets. L’amour véritable et la charité fraternelle ne peuvent être détruits et resteront toujours dans les cœurs. Merci Dennis de prendre chez vous Omar comme un fils. Claire L.

Je souhaite de tout coeur que le changement de garde à Ottawa soit des plus profitables à Omar. Marco B.

L’entrevue à Tout le monde en parle avec l’avocat M. Dennis m’a beaucoup touché. J’ai vu un homme remplis d’amour et de compassion pour un jeune qui était abandonné de tous. Bravo pour votre dévouement et l’amour que vous portez pour autrui ! Marie L.

C’était un enfant et on la maltraité, dans une Amérique du nord dites civilisée, je lui souhaite bonne chance et surtout d’être heureux, j’ai travaillé pendant 23 ans, à titre de directeur-adjoint, de pénitencier je n’ai jamais eu connaissance d’un cas de maltraitance aussi barbare…! Claude G.

I also want to express my admiration for Maitre Dennis Edney – I actually wanted to contribute some money to him for the extraordianary sacrifices he has made – but the site pointed me to Omar Khadr which is fine but I do feel that what has been done by Dennis Edney is quite exceptional. Thank you Maitre Edney – You are doing everything right. Nicholas B.

Superbes initiatives cette campagne et cette association pour la défense d’Omar. L’entrevue de M. Dennis son avocat, à Tout le Monde en parle, m’a profondément bouleversée et a allumé chez moi la conscience du devoir d’aider ce jeune homme. Je donne ma confiance à votre association. Françoise F.

Dans La Presse+ de ce matin, j’apprends que Dennis Edney s’est ruiné pour venir au secours d’Omar Khadr. Le don que je viens de faire par le truchement de Paypal n’est pas grand-chose mais c’est tout ce que je peux me permettre. Le travail de cet homme (et de son épouse Patricia) est inspirant. Je souhaite que les gens fassent des dons par milliers. Je souhaite aussi que davantage de personnes allument en matière de compassion. Félicitations pour votre initiative louable. Michèle F.

Merci d’avoir pris l’initiative de créer ce groupe de soutien pour soutenir Omar. Le gouvernement Canadien, qui nous représente, est aussi coupable par inaction que le bourreau qui l’a torturé à Guantánamo. Autant que cela me dégoûte, votre action me redonne confiance dans notre société. Encore une fois, merci. Gustavo V.

Merci à tous ceux qui ont contribué à mettre sur pied ce site. J’ai enfin l’occasion de soutenir bien humblement monsieur Khadr. Un merci spécial à monsieur Edney et à ses proches qui ont fait preuve d’une générosité exemplaire dans l’adversité et la solitude. Merci d’avoir été là pour un enfant soldat laissé à lui-même, instrumentalisé à des fins politiques partisanes et abandonné par son pays.Très cher monsieur Khadr, je vous souhaite sincèrement d’être libre, heureux, d’aimer et d’être aimé. Jacinthe V.

J’ai eu le lien de ce site grâce à un article d’Yves Boisvert, dans La Presse du samedi 31 octobre 2015. C’est davantage qu’un plaisir de vous faire un don, si minime soit-il, c’est un devoir moral de réagir face à l’hypocrisie, le mensonge et l’injustice. Merci de me donner cette occasion d’agir. Bon courage à chacun et chacune de vous. Lise C.

Confiance, malgré tout. Et bienveillance! Germain B.

Bon courage! Harper n’étant plus au pouvoir, l’espoir renaît enfin! France M.

J’ai toujours suivi les péripéties d’Omar, cet enfant soldat. Il devint mon « enfant » dans mon cœur. Je me suis toujours inquiété pour lui et j’ai dont prié. Qu’un avocat se sacrifie pour cet « enfant », car « nous sommes tous enfants dans la souffrance » (Mohamedou), je trouve ça de toute beauté et j’en suis bien ému et exprime toute ma gratitude à cet homme de justice, car bien souvent, se battre pour la justice, c’est comme parfois être isolé des autres hommes. Oui, je suis heureux qu’on s’occupe d’Omar qui sur sa photo, à l’âge de quinze ans, manipule des « bombes » comme si c’étaient des jouets. C’était un enfant mais il me fait penser à mon grand-père, enfant d’un autre genre, qui manipulait sa dynamite, tout heureux de rendre service en faisant sauter des souches d’arbres coupés. Et puis après, quel ado. n’aime pas la guerre. Cette vérité est de tout temps. Omar, enfant, mérite qu’on l’aide à refaire sa vie que plusieurs ont voulu lui enlever. J’appuie à 100%. Solidairement   Richard Labelle…. vieux de 75 ans qui redevient tranquillement ado. puisqu’on dit que vieillir c’est un peu retomber en enfance. Mes hommages à cet avocat exemplaire et à mon bon Omar. Richard L.

Viens de lire l’article d’Yves Boivert. Superbe article et très contente d’apprendre qu’il y a un mouvement de soutien envers Omar Khadr scandaleusement traité par le gouvernement canadien. Ne lâchons pas devant cette effroyable injustice. Nicole B.

Je ne comprends pas l’acharnement qu’on peut avoir contre Omar Khadr, il a des droits surtout celui de vivre une vie sans contraintes. J’appuierai toujours Omar Khadr. Thérèse P.

Bonjour, je soutiens et je suis de tout cœur avec Omar Khadr dans sa démarche. Je souhaite lui faire parvenir une carte manuscrite à lui ainsi qu’à son défenseur l’incroyable Me Dennis Edney qui a toute mon admiration. Merci bien. Sylvie C.

Bonjour à l’équipe, Merci de cette action! Je viens de voir que le thermomètre de l’ouest a un objectif de $80,000, pas loin d’être atteint.   L’objectif « québécois » est de $100,000: sommes-nous plus réalistes, face aux poursuites à venir? Je viens de faire un premier don et je me demande pourquoi le regroupement québécois ne peut être reconnu comme un OBNL et ne peut émettre des reçus? Nous avons tous le regret de ne pas avoir bougé avant. Mieux vaut tard que jamais. Omar pourra-t-il être invité au Québec? Félicitations à Dennis Edney et à sa famille. Si M. Dennis se remet de cette saga, sa carrière n’en sera que plus florissante… même si son humanité ne carbure pas à la « glamourisation ». Beaucoup d’avocats auraient avantage à s’inspirer de son intégrité et son ardeur au travail. Merci. Lisef M.

Omar, Bon courage! Tu me touches… et je suis avec toi. Carole L.

Espoir et courage. Nathalie H.

Libérez Omar! Quelle injustice! Claudia B.

Je n’ai jamais compris l’entêtement du gouvernement Harper de s’acharner sur cet enfant, maintenant un homme, qui malgré tout affiche un sourire à faire tourner les têtes. Nous sommes enfin débarrassés de leurs peurs viscérales du terrorisme. Je lui souhaite de retrouver la paix, il le mérite grandement. Belle initiative votre campagne. Micheline P.

Lorsque j’ai vu Dennis, avocat d’Omar Khadr, à Tout le monde en parle, j’ai pris la décision de prier pour Omar à chaque soir, du moins j’essaie de ne pas oublier. Omar doit impérativement retrouver sa liberté totale et connaître enfin la paix. Toute cette histoire m’a énormément troublée mais je suis heureuse pour Omar qu’il ait eu la chance d’avoir un ange gardien en la personne de Dennis, homme profondément humain qui l’a accueilli chez lui et qui a été supporté par sa famille. J’espère du plus profond de mon cœur qu’Omar pourra vivre dans l’amour et la liberté. Bon courage Omar, know that I am praying for you xxx Nicole M.

Omar Khadr a droit à une pleine liberté. Souhaitons que le gouvernement nouvellement élu soit plus humain et aide à la libération totale de ce jeune homme afin qu’il puisse s’épanouir pleinement comme il en a le droit. Louisette L.

Merci de cette initiative qui me permet de soutenir la cause d’un jeune canadien qui n’a pas pu compter sur son pays qui se prétend le meilleur pays du monde…quelle tristesse! Céline R.

L’histoire d’Omar me touche beaucoup et je souhaite me tenir informé des prochains développements à son sujet, félicitations pour votre site ! Katherine M.

Une leçon d’état de non droit donné par le gouvernement Harper. Roger B.

Je suis de tout cœur avec Omar et les personnes qui l’accompagnent dans cette lutte à finir, tout spécialement son avocat et sa famille. Célyn G.

Depuis le début de cet histoire je suis choquée de ce qu’on a a fait à Omar. Je lui ai écrit une lettre de réconfort par le biais du site FREE OMAR KHADR NOW. Je ne sais pas si quelqu’un la lui a traduite. Je l’espère bien. Toute mon admiration va à son avocat et sa famille. Ça me réconcilie avec le genre humain. Carole S.

Le courage d’Omar et le dévouement de Dennis nous rappellent que l’humain a la force d’être bon. Voilà ce qui apporte un peu de paix à tous ceux qui, comme moi, ont ressenti de la colère, de la honte et une grande impuissance en face de la haine d’état. Merci à Pour Omar Khadr pour son geste de soutien malgré la mise en scène d’un climat de haine et de peur. Jacques C.

En regardant le reportage présenté à RDI, il y a quelques semaines, j’ai constaté l’énorme injustice faite envers ce jeune homme. J’en ai parlé à mon conseil de pastorale de la paroisse et nous avons convenu de suivre ce dossier pour appuyer la cause d’Omar Khadr. Nous voulons être solidaires dans sa lutte pour recouvrer sa liberté. Je ne comprends pas pourquoi nos évêques ont gardé le silence sur cette injustice flagrante. Ainsi ma communauté chrétienne veut se solidariser avec la démarche de votre groupe. Michel B.

Touchée par son histoire et l’être humain lumineux que j’ai découvert à sa sortie de l’enfer, merci pour cette initiative, on n’a jamais trop d’anges gardiens dans ce monde. Nicole L.

Merci de prendre la défense d’Omar. J’ai honte du Canada pour ses complications immondes dans ce dossier. Omar je suis avec toi. Pierre D.

Merci d’avoir pensé à Omar. J’unis ma voix aux vôtres! Danielle J.

Espérons qu’Omar Khadr et ses supporteurs auront moins d’entraves avec la venue d’un nouveau gouvernement fédéral. Paul D.

J’ai suivi l’histoire d’Omar depuis le tout début. Les Américains avaient perdu tout sens logique. Ils étaient fous de rage. Ils auraient dû être fou de rage contre eux-mêmes, car c’est bien évident qu’il se préparait quelque chose, mais tous ces petits royaumes qu’on appelle CIA, FBI et leurs comparses ne voulaient pas vraiment collaborer entre eux. Ils ont eu le résultat de leurs négligences. Bien malheureux, tout cela. Restait à trouver des faux coupables pour cacher leurs propres vices et le tout était joué. Omar fut malheureusement une victime, enfant en plus, de ces fous qui n’avaient plus de tête. Richard L.

Je trouve dommage que nous ayons autant tardé avant de nous impliquer pour réparer cette injustice inhumaine subie par Omar Khadr. J’ai fait parvenir à mes contacts des infos concernant le documentaire présenté samedi dernier, 7 novembre, à Radio-Canada. J’espère que ma modeste contribution aidera la cause de cet enfant devenu homme et un homme lumineux. Claire N.

Dans l’espoir de voir M. Khadr déployer ses ailes, libre, fort et heureux!
Il a notre confiance. Mes hommages à Me Edney et sa famille. Quel exemple d’humanité! Nadine L.

Congratulations for the work accomplished so far and good luck for the future. Lorraine L.

I am happy to contribute to the defence of Omar Khadr. I have been very disturbed by the grave injustice he had to endure and I hope the new government will rectify the errors of the past. Claudette L.