Mot de Geneviève Rochette

Mot de Geneviève Rochette, porte-parole de la campagne 2015

Geneviève Rochette. Crédit photo : Julie Perreault
Geneviève Rochette. Crédit photo : Julie Perreault
La prison de Guantanamo est une immense brèche dans le vaisseau de notre État de droit, que l’occident a érigé en vertu à la face du monde entier. Le bateau coule.
Le Canada, grand complice de cette ignominie, a laissé un de ses enfants croupir plus de dix ans dans ce lieu sinistre, fermant les yeux sur l’innommable.
Toi, Omar Khadr, enfant soldat, abandonné de tous.

 

Le Canada a refusé d’assumer ses responsabilités envers toi, citoyen canadien. Aujourd’hui, tu es « libre », mais les chaînes qui te lient à ton passé et à la justice, sont encore très lourdes. Malgré tous les jugements des plus hauts tribunaux qui donnent raison à Dennis Edney et Nate Whitling, tes avocats dévoués, les poursuites pleuvent et entravent… le bon sens. Le Gouvernement du Canada se doit d’agir rapidement, afin de réparer un temps soit peu, les torts que tu as subis et ainsi redonner espoir et confiance en notre État de droit.
Je suis citoyenne canadienne, et ainsi, complice de cette horreur malgré moi.
Je me revois en 2010, lors de la projection du film de Patricio Henriquez et Luc Côté, Vous n’aimez pas la vérité. Le film nous fait prendre la mesure du cauchemar que tu vis. Cette année là, ma fille a quinze ans, l’âge que tu avais au moment de ton arrestation, mon cœur de mère est affligé. À la fin de la projection, mon ventre est littéralement noué.
J’entends ton cri, Omar. Abandonné par les agents canadiens du renseignement, seul dans la minuscule salle d’interrogatoire, tu pleures la tête entre les mains. Ta plainte est déchirante. Tu appelles ta mère, tu appelles au secours. Ce cri résonne encore dans ma tête. Depuis ce jour, je me joins à ceux qui tentent de faire entendre ton cri, et unir des voix pour qu’il résonne plus fort, et que tu puisses enfin te libérer de l’horreur.
Omar, tu n’es pas seul.

 

– Geneviève Rochette

 

Des auteurs et artistes québécois ont uni leur voix dans ce poème Pour toi, Omar;

Lire le poème